Profession de foi (plutôt qu’une)

C’est en partie par admiration que j’ai eu envie de commencer ce blog. De l’admiration pour de grands artistes, qui permet de profiter un peu de leurs qualités, mais aussi de l’esprit critique afin de ne pas les idéaliser. Regretter les faiblesses d’une œuvre, c’est aussi montrer les écueils que d’autres ont su éviter. Et puis comme pour les personnes, les plus belles sont souvent bourrées de défauts.

Il y a de ça déjà plusieurs années j’avais un blog de critiques littéraires et puis j’ai arrêté de l’entretenir à la faveur d’un long séjour en Italie. Plus récemment, j’ai ressenti le besoin de créer un tumblr qui me serve de carnet de notes, puis un autre qui soit cette fois uniquement un journal photographique de voyage. Finalement, il semble qu’il y ait encore des choses que j’ai envie d’écrire et qui ne conviennent pas à ces formats, comme des critiques de livres ou d’autres œuvres et certains de mes textes que j’ai envie de partager. A trop parler de l’intime, j’ai pris le risque d’être trop abscons, nombriliste ou difficile à déchiffrer. Je ne maîtrise pas bien cette notion, mais j’ai découvert récemment le terme « d’extime » et je trouve l’idée séduisante. Dans tout les cas si je prends du plaisir à faire ce blog et même sait-on jamais, quelques personnes à le lire, je n’aurai pas perdu mon temps.

Ah et bonne année.